Published On: octobre 21st, 2020

Malgré le ralentissement dû au congé de l’Action de grâce canadienne et à la poussée de la demande en transport de la fin du troisième trimestre, la perspective pour l’ensemble du mois demeure positive

TORONTO – Les volumes de cargaisons de septembre ont affiché une solide croissance par rapport à ceux du mois d’août. En fait, C’est au cours de la dernière semaine de septembre qu’ont été atteints les plus hauts niveaux de fret à transporter depuis le début de la pandémie. Le dernier jour du mois a été celui où le volume quotidien a été le plus élevé en plus de six mois. Avec la fin du troisième trimestre de 2020, certains affichages de cargaisons pourraient avoir été devancés plutôt que d’attendre octobre.

Les volumes du début octobre demeurent encourageants, bien que les moyennes quotidiennes aient été en baisse de six points de pourcentage par rapport à la dernière semaine de septembre. Les restrictions quant au nombre de personnes pouvant participer à des rassemblements demeurant en vigueur, l’ampleur des célébrations de l’Action de grâce pourrait avoir affecté négativement la demande sur le marché ponctuel au comptant.

Au moment d’écrire ces lignes, les volumes moyens du début du mois ont légèrement augmenté à la mi-octobre, d’environ 5% par rapport à la première semaine d’octobre. Si les volumes de cargaisons maintiennent cette tendance, Loadlink Technologies prévoit que la demande sur le marché ponctuel au comptant canadien demeurera relativement stable ou d’une croissance inférieure à 10%.

Marchés à surveiller – Transfrontaliers

Au cours de la première semaine d’octobre, la moitié des corridors de transport avec suffisamment d’affichages où une croissance significative a été observée étaient en fait des corridors transfrontaliers, principalement ceux du Québec et de l’Ontario. Des corridors où un déclin a été constaté sur une base hebdomadaire, 80% étaient des corridors transfrontaliers. De façon générale, l’activité de transport transfrontalière de la première semaine d’octobre a été moins vigoureuse qu’au cours de la dernière semaine de septembre.

Le Top 3 des corridors transfrontaliers où la croissance a été la plus marquée sur une base hebdomadaire ont été ceux de l’Arizona vers l’Ontario (+35%), de l’Alberta vers l’État de Washington (+34%) et de l’Arkansas vers l’Ontario (+30%). Le marché du Texas a été occupé dans les deux directions puisque 20% plus de cargaisons provenant ou à destination du Québec y ont été transigées, celles arrivant de l’Ontario ou destinées à cette province depuis le Texas augmentant en moyenne de 7%. On note que l’Ouest canadien a particulièrement bien fait avec ses voisins de la côte ouest américaine, alors que les volumes de fret échangés avec l’Oregon et l’État de Washington ont affiché une hausse moyenne de 13%.

Quant aux corridors interurbains, les marchés suivants sont ceux où on a observé la croissance absolue la plus élevée sur une base hebdomadaire : McAllen, TX vers Toronto, ON (+78%); Memphis, TN vers Montréal, QC (+242%), Huron Park, ON vers Valparaiso (+445%) et Nogales, AZ vers Toronto, ON (+58%). Parmi les autres corridors transfrontaliers qui ont connu des gains hebdomadaires, on retrouve les marchés généralement achalandés du Texas, de la Floride et de l’Illinois. Cela indique que certains des corridors transfrontaliers les plus achalandés continuent de bien performer malgré les avancées de la pandémie des deux côtés de la frontière.

Marchés à surveiller – Intra-Canada

Parmi les corridors de transport intra-canadiens avec une demande suffisante en services de transport, plus des deux tiers ont connu une amélioration sur une base mensuelle au cours de la première semaine d’octobre. De façon générale les corridors les plus actifs ont été ceux provenant du centre et de l’ouest du pays. La situation a été plus décevante pour les cargaisons provenant du Québec et de l’Ontario, possiblement en raison de la hausse du nombre d’éclosions de COVID-19 dans ces deux provinces.

Les corridors domestiques où la croissance de volumes de cargaisons a été la plus marquée sont ceux du Manitoba vers la Colombie-Britannique (+68%); de la Saskatchewan vers l’Alberta (+44%) et du Manitoba vers l’Ontario (+38%).  Et alors que le nombre de cargaisons sortant du Québec et de l’Ontario souffrait de la hausse du nombre de cas de COVID-19, les cargaisons à destination du Nouveau-Brunswick augmentaient en moyenne de 10%. La Colombie-Britannique et l’Alberta ont été les provinces les plus affectées par la baisse de fret en provenance du Québec alors que le déclin des cargaisons provenant de l’Ontario a surtout touché la Saskatchewan.

Sur un plan interurbain, des corridors où un volume suffisant d’affichages a été inscrit, plus des deux tiers ont connu une croissance hebdomadaire sur une base mensuelle, soit entre la fin septembre et la première semaine d’octobre. Les corridors où ces hausses ont été les plus marquées sont de Saskatoon à Calgary (+281%); Winnipeg à Regina (+130%) et Winnipeg à Thunder Bay (+117%). Certains corridors de courte distance à l’intérieur de l’Ontario et reliant cette province au Québec ont connu des hausses de volume en dépit de la persistance de la COVID-19, probablement en raison de leur historique de volumes élevés. Avec le confinement partiel au Québec afin d’éviter une vague encore plus forte du nouveau coronavirus, la grande région de Toronto, Ottawa, Winnipeg et Calgary ont été les marchés les plus affectés par la baisse du nombre de cargaisons provenant du Québec.

Ratios moyens de camions par cargaison

Au moment d’écrire ces lignes, le ratio de camions par cargaison s’établit à 3,36, soit 4% de plus qu’en septembre dans son ensemble et 12% de plus que lors de la dernière semaine de septembre. Le congé de l’Action de grâce a retranché un jour ouvrable d’activité, générant des volumes plus restreints comparativement à la croissance accélérée observée à la fin du troisième trimestre. Cela explique probablement le ratio plus élevé de camions par cargaison du début octobre. En vertu des tendances de volume actuelles, Loadlink Technologies prévoit que le ratio de camions par cargaison à la fin du mois d’octobre demeurera stable ou sera en baisse de près de 2% par rapport à septembre.Ralentissement des volumes en début de mois mais une croissance mensuelle globale est prévue sur le marché ponctuel au comptant de Loadlink

À propos des indices Loadlink

Les données du Rate Index sont basées sur la moyenne des tarifs ponctuels au comptant payés aux transporteurs par les expéditeurs et courtiers en transport sur les corridors précis où les cargaisons sont transportées. Ces données indiquent également la capacité de transport en temps réel ainsi que son historique, en plus des ratios de camions par cargaison.

Les données du Freight Index procurent une vue d’ensemble de l’économie canadienne et sont une ressource de choix pour l’industrie du camionnage. Le Freight Index mesure de façon précise les tendances du marché ponctuel au comptant de transport de marchandise, puisque ses composantes proviennent d’environ 6 000 transporteurs et courtiers en transport du Canada. Ces données incluent toutes les données intra-canadiennes, transfrontalières et inter-États soumises par les clients de Loadlink.

À propos de Loadlink Technologies

Loadlink Technologies aide les compagnies de transport du Canada à optimiser les mouvements de marchandise par camion grâce à l’utilisation de sa technologie. Avec des décennies d’innovation audacieuse et par le biais de ses services modernisés de jumelage des cargaisons, l’entreprise aide ses membres à atteindre de meilleures performances d’affaires et des niveaux inédits de compétitivité, tout en offrant une expérience client inégalée.

Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.