Published On: octobre 14th, 2020

Les volumes de fret dépassent ceux du mois précédent pour une quatrième fois consécutive grâce à la bouillonnante activité transfrontalière sortante.

TORONTO – Le marché ponctuel au comptant canadien de Loadlink en septembre a été le théâtre de la plus importante croissance sur une base annuelle pour un seul mois en plus de deux ans. Sur une base mensuelle, les affichages de cargaisons ont encore augmenté, pour un quatrième mois consécutif. Il y avait ainsi 12% plus de cargaisons disponibles en septembre qu’en août. Les chiffres relatifs au matériel roulant n’ont affiché qu’une légère hausse, faisant en sorte que l’équilibre camions par cargaison penche en faveur des transporteurs puisque la demande croissante a dépassé l’offre en transport.

À la fin septembre, on a pu constater que les volumes de cargaisons du troisième trimestre ont dépassé ceux du deuxième de 39%, illustrant le solide rebond connu par le marché ponctuel au comptant canadien et l’industrie du camionnage dans son ensemble depuis le début de la pandémie à l’aube du deuxième trimestre de 2020.

FAITS SAILLANTS DE SEPTEMBRE

Au début de septembre, les volumes de cargaisons étaient à la hausse et sont demeurés solides tout au cours de la première semaine, possiblement en raison de la rentrée scolaire en dépit de la pandémie. Le congé de la fête du Travail a retranché un jour ouvrable de cargaisons sur le marché, pavant la voie à un nombre plus restreint d’affichages de cargaisons au cours de cette même semaine. Le marché ponctuel au comptant canadien a repris de la vigueur au milieu du mois, le nombre de cargaisons augmentant de 3% au cours des semaines deux à quatre de septembre. Cette graduelle augmentation hebdomadaire a culminé au cours de la dernière semaine du mois, avec le plus haut volume de cargaisons affichées depuis le début de la pandémie.

Ce crescendo des volumes de fret pourrait avoir coïncidé avec la fin du troisième trimestre, alors que les expéditeurs et courtiers ont possiblement accéléré l’affichage de leurs cargaisons afin de s’assurer que leurs commandes soient placées avant d’entamer le dernier trimestre de l’année. Avec le congé de l’Action de grâce au Canada, une hausse du volume de cargaisons n’a rien de surprenant puisque ce jour férié nécessite une activité supplémentaire afin de s’assurer que les niveaux d’inventaires soient adéquats chez les épiciers et dans les supermarchés.

Historiquement, le marché ponctuel au comptant connaît une montée des cargaisons à transporter en septembre avant l’Action de grâce, suivie d’un léger ralentissement après ce congé.

Activité transfrontalière sortante

La hausse des volumes de cargaisons de septembre est en grande partie attribuable à l’activité transfrontalière sortante. Sur une base mensuelle, les cargaisons transfrontalières sortantes ont augmenté de 40%, les affichages de matériel roulant déclinant de 5%. En raison de ce bond notable, plus de 90% de l’augmentation du nombre de cargaisons en septembre provient de ces chargements en direction des États-Unis. Le Québec et l’Ontario étaient les points d’origine de 43% de ces cargaisons. L’Ouest canadien a expédié 29% plus de cargaisons, le Canada Atlantique grimpant de 76% mais avec des volumes globaux de plus petite envergure. Sur une base annuelle, l’activité transfrontalière sortante a été 15% plus élevée que pour le même mois en 2019.

Activité transfrontalière entrante

Contrairement aux gains réalisés dans l’activité de transport en direction des États-Unis, les affichages de cargaisons entrant au Canada ont chuté de 7%, alors que le nombre de camions disponibles augmentait de 11%. Une fois encore, la situation au Québec et en Ontario a été comparable, puisque les deux provinces ont reçu 8% moins de cargaisons provenant de nos voisins du sud. Pour l’Ouest canadien, cette baisse a été de 4% alors que le Canada Atlantique faisait figure d’exception avec 7% plus de cargaisons transfrontalières entrantes. Malgré cette performance décevant sur une base mensuelle, on observe que les cargaisons entrantes étaient tout de même 40% plus nombreuses que l’an dernier.

Activité intra-canadienne

L’activité domestique sur le marché ponctuel au comptant de Loadlink s’est globalement améliorée, avec 9% plus de cargaisons et 3% plus de matériel roulant. Sur une base annuelle, les affichages de cargaisons intra-canadiennes ont grimpé de 9%. Les marchés qui se sont le plus démarqués sont le Québec et le Canada Atlantique, d’où provenaient 36% et 27% plus de cargaisons respectivement. Quant aux destinations de la marchandise domestique, l’Ouest canadien a reçu 24% plus de cargaisons.

Corridors en hausse

En phase avec l’augmentation substantielle de l’activité transfrontalière sortante, les corridors de transport les plus achalandés et qui ont connu les plus fortes hausses ont été ceux menant du Canada aux États-Unis. Quatorze des 15 corridors de marchés provinciaux qui ont connu les plus fortes hausses ont été des corridors transfrontaliers sortants, le corridor domestique Québec-Ontario détenant la 15ème position (la première place des corridors domestiques). Le Québec vers le Tennessee (+178%), l’Ontario vers la Caroline du Sud (+120%) et l’Alberta vers le Dakota du Sud (+105) sont les seuls corridors où le nombre d’affichages de cargaisons a plus que doublé par rapport au mois d’août. Cela a presque été le cas du corridor menant du Québec au Massachusetts, qui a connu des gains de 94%.

Loadlink Technologies compile également le nombre d’entreprises uniques affichant des cargaisons sur chaque corridor. En cette période de reprise économique, il s’agit d’un indicateur potentiel des marchés où les manufacturiers et les expéditeurs connaissent un regain d’activité; signifiant que les courtiers en transport ont accès à davantage de cargaisons issues de clients provenant d’un plus grand nombre de marchés. Le Top 5 des corridors ayant vécu les plus importantes hausse en pourcentage des affichages par des compagnies uniques ont été l’Alberta vers le Dakota du Sud (+63%), le Québec vers le Tennessee (+58%), l’Ontario vers la Caroline du Sud (+51%), la Saskatchewan vers le Minnesota (+50) et le Québec vers le Wisconsin (+46%).

Tableau 1 : Corridors avec les plus fortes hausses de cargaisons sur une base mensuelle

Market Lane Rank Monthly Load Volume Change
Quebec – Ontario 1 +60%
Ontario – Pennsylvanie 2 +64%
Ontario – Ontario 3 +11%
Ontario – Illinois 4 +65%
Ontario – Ohio 5 +54%
Californie – Ontario 6 +42%

*Chiffres basés sur les corridors avec au moins 500 affichages en septembre. Le classement se base sur l’ampleur des hausses de cargaisons sur une base mensuelle, en comparaison avec tous les corridors apparaissant sur Loadlink (avec au moins 500 affichages).

Illustration 1 : Top 10 des corridors en septembre, par moyenne de cargaisons par afficheur avec variation mensuelle en pourcentage

Les corridors interurbains suivants ont été le théâtre de hausses significatives des volumes de cargaisons sur une base mensuelle. Pour le deuxième mois consécutif, les comparaisons sur une base annuelle présentent une tendance positive puisque plus de corridors y ont connu des gains sur une base annuelle que sur une base mensuelle. Du Top 100 des corridors interurbains en septembre, 61 ont connu des hausses sur une base mensuelle alors que 79 corridors étaient en croissance sur une base annuelle.

Table 2: Spotlight City-to-City Lanes with Notable Improvements

City-to-City Lane Month-Over-Month Increase Year-Over-Year Increase
Fremont (OH) – Georgetown (ON) 232%
Ottawa (ON) – Brampton (ON 150% 105%
Montreal (QC) – Toronto (ON) 77% 38%
El Paso (TX) – Toronto (ON) 72% 483%
Montreal (QC) – Chicago (IL) 68% 1%
Halifax (NE) – Montreal (QC) 51% 540%
Edmonton (AB) – Delta (BC) 30% -3%

Ratios moyens de camions par cargaison

En septembre, la capacité de transport s’est contractée de 7% pour atteindre un ratio de 3,24 camions par cargaison disponible. Sur une base annuelle, ce ratio s’est abaissé de 17% par rapport au taux de 3,90 observé en septembre 2019.

À propos des indices Loadlink

Les données du Rate Index sont basées sur la moyenne des tarifs ponctuels au comptant payés aux transporteurs par les expéditeurs et courtiers en transport sur les corridors précis où les cargaisons sont transportées. Ces données indiquent également la capacité de transport en temps réel ainsi que son historique, en plus des ratios de camions par cargaison.

Les données du Freight Index procurent une vue d’ensemble de l’économie canadienne et sont une ressource de choix pour l’industrie du camionnage. Le Freight Index mesure de façon précise les tendances du marché ponctuel au comptant de transport de marchandise, puisque ses composantes proviennent d’environ 6 000 transporteurs et courtiers en transport du Canada. Ces données incluent toutes les données intra-canadiennes, transfrontalières et inter-États soumises par les clients de Loadlink.

À propos de Loadlink Technologies

Loadlink Technologies aide les compagnies de transport du Canada à optimiser les mouvements de marchandise par camion grâce à l’utilisation de sa technologie. Avec des décennies d’innovation audacieuse et par le biais de ses services modernisés de jumelage des cargaisons, l’entreprise aide ses membres à atteindre de meilleures performances d’affaires et des niveaux inédits de compétitivité, tout en offrant une expérience client inégalée.

Suivez-nous sur FacebookLinkedIn et Twitter.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.