Published On: juin 14th, 2020

Le marché ponctuel au comptant de Loadlink a franchi le pire de la pandémie et s’améliore graduellement

TORONTO – Les volumes de cargaisons sur le marché ponctuel au comptant canadien de Loadlink ont pris du mieux en mai, après avoir subi une baisse importante en avril. Sur une base mensuelle, les volumes globaux de cargaisons dans le système ont augmenté de 5% par rapport à avril, affichant toutefois une baisse de 42% comparativement à mai 2019.

Avec la hausse généralisée observée dans le nombre de cargaisons disponibles, « Les transporteurs dont la performance a été encore meilleure en mai sont en avance sur le marché », estime Claudia Milicevic, directrice principale et directrice générale de Loadlink Technologies. En effet, avec les volumes du début juin laissant entrevoir d’autres signes d’amélioration, les transporteurs seraient bien avisés de garder un œil attentif sur  les conditions du marché, en préparation d’une reprise de la demande du transport de marchandise.

Faits saillants de mai

Un précédent bulletin de Loadlink indiquait que Loadlink Technologies estimait que les faibles volumes d’avril avaient probablement représenté le niveau plancher du transport de marchandise de cette période de pandémie de coronavirus. Avec les gains modestes du mois de mai, cette prédiction semble se matérialiser alors que la réouverture de l’économie partout en Amérique du Nord devrait générer encore plus d’activité et de demande sur le marché du transport de marchandise.

Pratiquement toutes les régions du Canada ont été le théâtre de hausses de volumes de cargaisons en mai. Les cargaisons entrantes provenant des États-Unis ont connu des gains sur les marchés québécois (+25%) et ontarien (+15%). La tendance a été moins marquée dans l’Ouest et le Canada Atlantique, les gains étant de 5% en moyenne. Les cargaisons intra-canadiennes sortantes ont aussi grimpé dans toutes les régions, à l’exception de celles quittant l’Ouest canadien. Les cargaisons provenant du Canada Atlantique, du Québec et de l’Ontario ont augmenté de 43%, 38% et 20% respectivement. Les cargaisons intra-canadiennes entrantes ont connu les gains les plus marqués au Québec (+33%) et en Ontario (+27%) tandis qu’elles déclinaient de 29% dans l’Atlantique.

Avec l’économie qui reprend du tonus des deux côtés de la frontière, les corridors entre juridictions qui ont affiché les meilleures performances ont en fait été des marchés transfrontaliers. Le Québec et l’Alberta sont les exemples les plus frappants de cette tendance, puisque les corridors ci-dessous ont affiché les ascensions les plus marquées sur le marché ponctuel au comptant de Loadlink. Le tableau ci-dessous indique combien d’entreprises uniques supplémentaires ont affiché davantage sur ces corridors, démontrant un regain de vigueur d’activité dans une plus grande portion de l’industrie. Le plus grand nombre d’entreprises différentes affichant sur ces corridors peut être indicatif de la réouverture de secteurs économiques requérant plus de capacité de transport, à la suite de périodes prolongées d’inactivité ou de fermetures.

*Sur la base de corridors avec au moins 500 affichages en mai.

Corridors de marchés Évolution mensuelle du
volume de cargaisons
Évolution mensuelle des
affichages par les compagnies
Alabama – Quebec +176% +14%
Alberta – Texas +146% -1%
Caroline du Sud – Quebec +103% +25%
Californie – Alberta +93% +25%
Quebec – Quebec +78% +30%

La performance tiède en matière de cargaisons à transporter en avril signifiait que seulement un quart des 100 corridors interurbains les plus achalandés sur Loadlink avaient connu une hausse des volumes par rapport à mars. En mai, ce chiffre a progressivement grimpé pour atteindre 62 corridors pour lesquels les affichages de cargaisons à transporter se sont accrus. Contrairement à avril, alors que les marchés de la Californie et de la Floride se démarquaient, en mai on a observé des gains constants dans tout un éventail de marchés. Des améliorations significatives dans de populaires corridors intra-canadiens tels qu’entre les marchés de Montréal et du grand Toronto, où l’activité est abondante, sont généralement un signe de conditions plus positives de façon générale sur le marché ponctuel au comptant de Loadlink.

Les corridors interurbains suivants ont connu d’importantes améliorations des volumes de marchandise à transporter sur une base mensuelle. Malgré ces gains mensuels, les comparaisons sur une base annuelle démontrent toujours une certaine fragilité, alors que les effets de la pandémie vont continuer à se faire sentir sur le marché du transport et que l’attentisme demeurera répandu jusqu’à un rebond majeur dans l’industrie ou dans les conditions économiques dans leur ensemble se produise.

Corridors interurbains Hausse sur une base mensuelle Hausse sur une base annuelle
Montreal (QC) – Winnipeg (MB) 129% 126%
Atlanta (GA) – Mississauga (ON) 126% -8%
Calgary (AB) – Saskatoon (SK) 114% -19%
El Paso (TX) – Toronto (ON) 107% -13%
Toronto (ON) – Montreal (QC) 57% -47%

Perspectives du début juin

Selon les données des années passées, on constate que les volumes de marchandise entre mai et juin varient généralement peu, que ce soit à la hausse ou à la baisse. La pandémie pourrait avoir changé cette tradition puisque les deux premières semaines de juin affichent une hausse de 9% par rapport aux deux dernières semaines de mai.

Le relâchement graduel des protocoles de distanciation physique et la réouverture des entreprises à la suite des annonces gouvernementales (la phase 2 en Ontario à titre d’exemple) devraient donner un coup de fouet à l’activité économique, ce qui aura un impact positif sur l’industrie du camionnage.

Avec les volumes du début juin à la hausse, certains corridors interurbains se sont particulièrement démarqués au cours des 10 premiers jours de juin par rapport aux 10 derniers de mai. Le corridor Vancouver (CB) vers Toronto (ON) en est l’exemple le plus frappant, entamant juin avec des volumes en hausse de 332% au cours de cette période. Le marché de Mississauga (ON) vers Québec (QC) a suivi avec des gains des 169% alors que le corridor de Houston (TX) vers Mississauga (ON) bondissait de 153%. Le corridor sortant de Calgary a aussi été fort achalandé, puisque les volumes en partance de cette ville et destinés à Edmonton (AB) et Winnipeg (MB) y ont bondi de 127% en moyenne.

À l’opposé, seuls quelques-uns des grands corridors ont connu des baisses d’affichages de cargaisons au cours de cette période. À titre d’exemple, les volumes de marchandise en provenance du Texas à destination du grand Toronto ont fléchi de 6% en moyenne. Cela incluait les corridors provenant de villes telles que McAllen, Laredo et Edinburg.

Ratios camions par cargaison

En mai, la capacité s’est légèrement contractée de 7% pour atteindre un ratio de 5,27 comparativement au taux de 5,64 observé en avril. Sur une base annuelle, le ratio camions par cargaison a été de 47% plus élevé que celui de 3,57 observé en mai 2019. Au moment d’écrire ces lignes, le ratio camions par cargaison du début juin a connu une décroissance significative de 23% pour atteindre une valeur plus saine de 4,05.

À propos des indices Loadlink

Les données du Rate Index sont basées sur la moyenne des tarifs ponctuels au comptant payés aux transporteurs par les expéditeurs et courtiers en transport sur les corridors précis où les cargaisons sont transportées. Ces données indiquent également la capacité de transport en temps réel ainsi que son historique, en plus des ratios de camions par cargaison.

Les données du Freight Index procurent une vue d’ensemble de l’économie canadienne et sont une ressource de choix pour l’industrie du camionnage. Le Freight Index mesure de façon précise les tendances du marché ponctuel au comptant de transport de marchandise, puisque ses composantes proviennent d’environ 6 000 transporteurs et courtiers en transport du Canada. Ces données incluent toutes les données intra-canadiennes, transfrontalières et inter-États soumises par les clients de Loadlink.

À propos de Loadlink Technologies

Loadlink Technologies aide les compagnies de transport du Canada à optimiser les mouvements de marchandise par camion grâce à l’utilisation de sa technologie. Avec des décennies d’innovation audacieuse et par le biais de ses services modernisés de jumelage des cargaisons, l’entreprise aide ses membres à atteindre de meilleures performances d’affaires et des niveaux inédits de compétitivité, tout en offrant une expérience client inégalée.

Suivez-nous sur Facebook, LinkedIn et Twitter.